Newsletter

Si vous souhaitez être tenu au courant de l'actualité, de l'agenda et des activités de Rouveroy, n'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Le camp romain dit "Le Castelet"

L’an 54 avant Jésus-Christ, pendant que se livrait la bataille de la Sambre, les NERVIENS y avaient mis en sûreté les non combattants et les objets précieux.
Le lendemain, ce camp de Barbares était occupé par les Romains et Jules César, selon l’historien Pierrard, y aurait nommé Quintus Cicéron, qui eut à soutenir contre les NERVIENS un siège mémorable.

Il fut aidé dans sa défense par deux centurions et délivré par Jules César, que le traître Verticus avait averti.
Au IVe et Ve siècles, les troupes Gallo-romaines, chargées de surveiller les chaussées, occupèrent le Castelet, que les vandales devaient dévaster (406-408).
Du Ve au IXe siècle, le Castelet fit partie de l’enclos Mérovingien (de la villa royale des Estinnes) lequel avait pour limite : la Sambre, la Haine et la Trouille.
Le Castelet de Rouveroy resta bien communal jusqu’en 1864, époque où le comte de Rouveroy en fit l’acquisition.

En 1902 on en fit des couronnées de succès.
Le Castelet est relié à la chaussée ou voie romaine de BAVAY à COLOGNE par le chemin du Roi et celui de la bruyère.
Le Castelet mesure 360 mètres de long, 240 de large et l’altitude est 105 à 115 mètres.
Ce lieu qui se situe au sud ouest de la commune dans le Bois d'Aveau.  Il a fait l'objet de fouilles partielles dès le milieu du XIXe siècle. Dans ce castelet, qui a la forme d'un quadrilatère irrégulier, il faut voir probablement les vestiges d'un camp établi à l'époque la décadence romaine au IVe ou Ve siècles.

Des levées de terre artificielles ont été repérées sur le terrain, des monnaies et de nombreux débris d'armes y ont été découverts. Occupé pendant un temps assez long, ce camp a dû servir de refuge aux habitants des environs au cours des invasions franques.
Le Roi Léopold III classa « le Castelet » en raison de sa valeur historique le 23 août 1935 après la délibération du Conseil provincial du Hainaut le 23 août 1935.